AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Raphaël Worner

Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël Worner
Elève de Fanlore
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 26
Surnom (mutant) : Raph'
Date d'inscription : 18/05/2008

MessageSujet: Raphaël Worner   Dim 18 Mai - 22:08

*Nom : WORNER

*Prénom : Raphaël

*Age : 16 ans.

Surnom de Mutant : Il n'en a pas . Comment le pourrait-il ? Lui , hanté , pauvre petit garçon. Mias nous dirons Raph'

*Histoire :

Mon petit Raphaël, tu naquis à New York, cette grande ville , très connue, tu le sais non ? Ta famille était des plus commune, un père, une mère, et une soeur. Tu as toujours été un enfant aimé de tes proches, ceux ayant ton sang, au contraire des autres. Petit garçon adorable, aux cheveux châtains foncés, et aux yeux d'un gris presque blanc, on avait du mal à savoir si la teinte se remplirait de ténèbres ou de joies avec le temps. Elle surprendrait cependant. Les premières années de ta vie ont été particulièrement calmes, tu avais tout d'une enfance heureuse, les jouets, les calins, les disputes, tu gazouillais , trépignait. Ton père travaillait beaucoup, rarement chez toi, tu as eu souvent de la peine, et en a souffert. Il était cependant très tendre avec toi, tu te souviens encore aujourd'hui de ses bras protecteurs, ses bras qui renfermaient un monde de chaleur, une douce brise de joie, et un cocon de protection. Ta mère était une femme formidable, très attentionnée, elle ne voulait qu'une vie calme, des enfants normaux. On peut dire qu'elle a eu maintes problèmes avec toi, mais elle n'a jamais cessé de t'encourager. Tu ne l'as jamais dégoûté, ni déçue, contrairement à ce que nombre de fois tu as pu murmurer dans les entrelacs de tes sanglots. Ta soeur a toujours été ta vie. Son odeur te hante encore, tu es un petit garçon qui garde avec lui la peluche qu'elle t'avait offert , pour tes dix ans. Oui , tu es obligé de me regarder en face , alors que je te dis ça. Pourquoi ? Car tu vénères ce doudou, tu dors toujours avec , il est caché , en dessous ton lit, et tu le sors quand ton lit n'est pas occupé par une de tes conquêtes. Un pikachu. Un petit pikachu. Tu adorais Pokemon à cette époque, tu voulais être Sacha. Cela n'arriva jamais. Rapahël, déjà tu étais quelqu'un de sombre, à peine une décennie écoulée. La maternelle fut normale pour toi, mais la primaire se révéla prémices de tes tourments. Ton don commençait à empoissonner une parte purpurine de ton esprit. Les copains ne te passaient jamais la balle, et toi tu étais en colère. Mais cette époque n'était rien comparé à ce que tu allais enduré. L'adolescence, le collège, fut pire que tout je crois. En sixième, tu étais effrayé , effrayé des regards convergeant vers toi, bonhomme souriant et pétillant de sympathie. Ta soeur, alors en quatrième, fut une vraie nourrice, elle te protégea , te comprit , et ce fut elle qui te consola à la première apparition réelle de ton pouvoir. Te rappelles tu ? C'était le premier jour de ta rentrée de cinquième, tu avais demandé à t'installer à côté d'un garçon que tu trouvais très beau , et celui-ci avait refusé. Alors une froideur, une joie hystérique , une sueur froide , et tu avais murmuré d'une voix ne te ressemblant pas, suave, et calculatrice, à la fois enfantine et sinistre : « Oh si je vais m'installer ici et toi tu vas me tirer la chaise, me faire un grand sourire, et me chuchoter à l'oreille que je suis beau » . Il avait obéi, ses yeux devenant tendres, sa bouche effaçant son pli amer, et il avait obéi. Effrayé, tu avais été effrayé, et là courant, tu t'étais enfermé, pleurant, car tu avais senti les ondes négatives émanant de tes camarades. C'est à cette période, que ta vie prit un tournant assez impressionnant. Tu fus très mature rapidement, éloigné, tu ne comprenais pas pourquoi les gens qui te parlaient ne le faisait que par attirance. Le châtain de tes cheveux devint peu à peu noir d'encre, ils poussèrent, lisses, parfaits, pour te recouvrir la moitié du visage. Plus tu grandissais, plus tes pupilles devenaient étranges, un rose sombre, une couleur féminine, essayant de compenser ton manque d'amour. D'amour , d'amitié, pas de famille. Ta peau au lieu devenir boutonneuse , se fit blanche et très belle, aussi douce que celles des enfants. Tu étais beau , sans l'être. On ne voyait pas en toi la virilité de tes « amis ». Tu n'avais pas des manières de filles, non, mais plutôt celles d'enfants, tu tirais la langue, tu souriais avec naïveté , et le fais toujours. Tu étais collant avec tes proches, mais particulièrement distant avec les autres. Ils ne t'aimaient pas, mais te désiraient. On aurait dit un être asexué, et pourtant tu es un homme. Je crois Raphaël, que c'est le manque de présence de ton père qui a compté beaucoup dans le développement physique de ton don. Tu connaissais les deux femmes au quotidien. Bien vite, il se révéla que tu regardais les hommes , les garçons. Et tu n'en avais pas honte , non. Plus le temps passait, plus tu te renfermais, petit garçon qui souffrait. La première fois qu'on te fit l'amour, tu eus mal. Tu te réfugias chez la tendre protection de ta soeur, qui te berça , et qui te promit le plaisir après. Tu étais précoce, mais cela renfermait un traumatisme certain. Ton homosexualité choqua au collège, mais la mystérieuse innocence froide que tu dégageait empêchaient les insultes directes. Dans ton dos cependant, tu étais tué par les mots. Ton père prit mal tes tendances sexuelles, au contraire de ta mère. L'année de ta seconde fut une redécouverte de la souffrance en fusion. Tu décidais de devenir le dominant, celui qui contrôlait tout , qui se savait non aimé, mais qui se faisait monté comme une chienne, qui s'humiliait ainsi, et oubliait. Tu provoquait, tes vêtements devinrent vite un moyen comme un autre de le faire. Des percings, un tatouage sur le bas ventre, des bracelets, tu cultivais ton côté androgyne. Aujourd'hui, il est difficile de déterminer de quel sexe tu es. On ne t'a jamais traité de PD , tu sais pourquoi ? Car tu n'es pas féminin, mais asexué. Je me répète, je conçois certes, mais c'est vrai. Et c'est ça qui attire, les filles qui te veulent, les mecs. Mais ils ne veulent rien d'autre. Tu n'es pas beau, mais tu as du charisme, et une aura d'innocence baffoué. Aujourd'hui, tu te retrouves ici. Ton père t'y as envoyé , ils ont tout découvert, d'une manière qui te fait encore pleurer. Ta mère a été la victime de ta malédiction, ignoblement. Elle t'a laissé faire ce que tu voulais, et toi tu criais, hystérique, les larmes traçant des sillons de diamant sur tes joues de porcelaine. Ils ont découvert ta passion pour le chant, ta voix d'ange, et ils n'ont pas aimé ce que tu exprimais. Pauvre petit garçon, qui doit encore dormir avec son doudou , qui arrive dans cette école avec la peur collée à son ombre , qui ne veut pas revivre la même chose. Mais tu sais Raphaël, tu n'es pas seul, eux aussi ils ont un don. Si cela se trouve ... ils te considéreront comme un humain, car tu n'as pas conscience de ton don. Enfant encore, tu arrives dans cet endroit, mais tu ignores pourquoi. Faudrait-il t'expliquer ?


*Physique :

Ta description, je l'ai déjà faite en partie. Tu n'es pas grand, 1 m 70 , on peut facilement te dépasser, et tu es maigre, très frêle. Ta peau est superbe, aussi douce qu'un enfant, aussi blanche qu'un vampire. Tu en es fier d'ailleurs, et tu n'as pas hésité à la marqué avec un tatouage noir qui te couvre le bas ventre, près de ta hanche gauche. Dessus, il y a un ange, qui est recroquevillé sur lui même, et qui regarde au loin. Cet ange, il a une expression machiavélique, contrastant avec sa position de souffrance. Il joue , séraphin devenu démon. Mais continuions. Tu as les oreilles percées, trois percings à l'oreille gauche, et un à l'oreille droite qui relie une chaîne à un trou plus bas sur ton oreille. Tu en possèdes un au nombril également, une barre d'argent, qui te confirmes androgyne. Tes cheveux sont noirs, ils te recouvrent la moitié de ton visage, ton visage maquillé. Le noir sur tes yeux est significatif, tu n'hésites pas, et tu t'en fous. Ta gorge est creusée, appel à la sensualité, et ton torse est imberbe, encore enfantin, et fragile. La chute de tes reins rescelle une sorte de provocation, que tu entretiens sans le vouloir avec tes pantalons taille basse, cela frôle l'indécence. Tes hanches saillent, mais cela a son charme, comme cela repousse. De longues jambes fuselées, une tatouage à la cheville. Tu as souillé ton corps pur. Tu l'as paré de choses inutiles. Comme si se faire dessiner dessus, et troué, était une forme de beauté....
Tu t'habilles avec beaucoup de provocation. Des pantalons te serrant la taille, et moulant tes jambes très bien taillées malgré ta maigreur et ton indéniable anorexie. Mais tu n'es pas squelettique, tu sais rester en forme, sans paraître malade. Tu es juste fragile, cassable. Sans ton don, je suis sûr qu'on voudrait prendre soin de toi. Des chaînes alourdissent ton corps, des tee shirt serrés, et du gel dans tes cheveux. Tu sais te mettre en valeur , d'une façon radicale. Soit tu plais, ou alors tu attires le dégoût. Tu ne fais jamais dans la demi mesure.

*Caractère :

Raphaël, tu es quelqu'un de très étrange, mais pourtant, je te connais tellement bien. Pour moi c'est normal, je voudrais tant que tu connaisses l'amour et l'affection des autres. Oh oui , je le désire. Tu es adolescent particulièrement perturbé, mais cela n'est pas grave. Tu as eu une vie familial belle, et normale. Et pourtant... Tu sais mon petit, tu te confies difficilement, ou alors trop facilement. Mais comme tu ne connais pas le sens du mot amis, juste celui d'amant, tu ne sais pas comment faire. Insociable ? Non , tu veux aller vers les gens, mais tu es timide, très réservée, et innocent. Tu as peur de tout, craintif, et pourtant cette pureté est bafouée par des sous entendus venimeux, ou une froideur inhumaine. Ton don guette des esprit faibles pour jouer avec eux. Petit garçon en manque de tendresse, tu es souvent curieux, mais tu n'oses pas. Et tu ne le sais pas, mais tu es adorable comme ça. Mature, paradoxal , mais les problèmes que tu as eu te font comprendre ceux des autres , mais tu ne vas pas les aider. Tu dois tout contrôler. Capricieux, et surtout facilement touché par les autres. Tu crois beaucoup de choses, et est lâche , très lâche. Tu fuis toujours , au lieu de faire front. Tu as aussi une tendance à mentir importante, tu veux parvenir à tes fins. Tu es si contradictoire mon ange, si paradoxal ....


*Relation avec les humains normaux ou avec les mutants :

Il n'en a jamais eu , il en a peur, et pourtant.... Il ne veut pas s'admettre mutant, car pour lui il n'a pas de don. Incapable de le contrôler, il est un peu capricieux à cause de lui, il veut les choses absolument. Les autres mutants ? Il est curieux. Mais jamais il ne se dira tel. Oh non jamais, comment le voulez vous ? C'est un enfant mêlé à un adulte , deux opposés en lui. C'est un petit bonhomme qui ne demande qu'à être aimé.

*Don :

Pauvre petit garçon. Pauvre petit bout de chou, qu'allons nous faire de toi ? Tu es si naïf, et tu le caches si bien. Ah , brave enfant, adolescent, qui a sans besoin de réconfort. Mais qui n'en trouve pas. Tu sais Raphaël, je vais leur expliquer à tous, ce que tu ignores le plus en toi. La partie de toi qui te surprend : ton don, ou ta malédiction.



Vous savez, il n'a pas de réel don ce gamin , non , mais il n'est pas un humain normal non plus. Enfin, disons plutôt, qu'il possède la faculté de mutilation. Il a une puissance psychique faible, mais son pouvoir lui confère une emprise sur les autres très particulière. Il ne sait que jouer avec eux, leur intimant des ordres et les manipuler comme un petit garçon avec ses actions man. Il ne peut les séduire, les envoûter, cela son charme naturel opère à la place, mais il écarte , écrase, les personnes lui voulant du mal comme un automate. C'est inconscient, involontaire, il ne désire pas pas réellement faire souffrir, mais pourtant il est voué à ça.
D'une manière incompréhensible, c'est comme si un deuxième lui contrôlait son don, et s'introduisait dans l'esprit des gens pour qu'ils deviennent des poupées, qu'ils aiment Raphaël, et qu'ils soient à sa merci. Je vous le dis, ce jeune homme a le caractère assez particulier, c'est un mélange assez improbable qui n'est pas particulièrement attrayant. Un enfant ayant besoin de tendresse, et qui la trouve avec un moyen abjecte. Son esprit semble s'être développé pour arriver aux fins de son propriétaire. Sauf que cela le fait souffrir : il ne comprend pas comment il peut être aussi seul. Il désire aimer, rire, et délirer , comme tout jeune. Mais sa malédiction ( comme il se plaît à la nommer, n'ayant pas connaissance exactement de ce qui se passe ), a l'effet inverse. Si quand le pouvoir est utilisé, Raph' est aimé, en son absence, il attire, mais jamais ne suscite une émotion tendre , ou sympathique chez les humains normaux.

*Défaut du don :

Il ne sait pas le contrôler, et il augmente sans cesse, il faut qu'il apprenne à être contrôlé, n'imposant pas de limites. Il te rend totalement faible psychologiquement, et trop fragile. Il ne sert strictement à rien en combat ou autre, cela n'est pas à but offensif, ni défensif. Car on peut le déjouer facilement. Il est très pratique pour les intrusions et l'espionnage, mais son propriétaire n'y pense pas ! Jamais, il faudrait déjà mesurer l'étendue des capacités. Et franchement je n'en sais rien. Absolument rien. Plus tard, peut être que non seulement l'esprit sera commandé , mais une marque sera apposée. Je ne sais.... Tout cela est trop étrange pour moi, je ne suis qu'une humaine après tout.

*Qualités : Adorable, Enfantin, Attentionné

*Défauts : Timide, Capricieux, Calculateur.

*Poste souhaité : Elève.

Comment avez vous connu ce forum ? : Par Mon Roi du royaume Cuillère.
Que pensez-vous du design ? J'aime bien.

CODE Validé par Fanlore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://0candide0.skyrock.com/
Fanlore Di Mentouba
{ Inquisiteur Sentrosi }
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Surnom (mutant) : Le Phoenix
Lien fiche : plop
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Raphaël Worner   Dim 18 Mai - 22:49

Eh bien, il semblerait que le code soit incomplet, mais à voir ton niveau je dirais que tu as lu le règlement, tu as dû le manquer. Alors je °Valide° cette fiche, en ajoutant que j'aime beaucoup ton style ^^

PS :: J'aurais quand même besoin de renseignements sur ton don pour te mettre dans la bonne classe, explique-le moi par MP ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisuke Urahara
{ Inquisiteur Urahara }
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Surnom (mutant) : Steelchain
Lien fiche : Fiche de Kisuke
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: Raphaël Worner   Lun 19 Mai - 15:35

Mmmmmh, je n'ai pas lu la fiche entièrement, mais les quelques lignes qui sont passées sous mes yeux m'ont semblées alléchantes !

Tu me rappelles un peu un de mes anciens persos, que j'affectionne particulièrement, à propos du don (si j'ai bien tout saisi ^^).

Bienvenue parmis nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresdebalg.forumotion.com
Anliess Themaroy
{ Inquisiteur Themaroy }
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 27
Surnom (mutant) : Bloody I' (Implosion)/ Vampire/ Le Fou de l'hémoglobine
Lien fiche : Fiche d'Anliess Themaroy - Professeur
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Raphaël Worner   Lun 19 Mai - 21:26

Moi j'ai lu u__u"

*Au moins un Inquisiteur sérieux*

Donc... très belle fiche! J'aime l'histoire et le don me promet des evenements pas dénués de retournements dans l'école! Bref Bref! Encore un perso bien rodé ^^ Merci ma déesse du Royaume Cuiller!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raphaël Worner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raphaël Worner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raphaëla le Gouvello
» FREJUS - SAINT RAPHAËL (1912-1995)
» Raphaël (chanteur)
» telethon 2011
» resumes des directs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surion :: Hors rp :: Présentations :: Elèves-
Sauter vers: