AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Violet S. Sawsburry
Elève d'Anliess
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 24
Sexe : Fille
Surnom (mutant) : Sonority
Lien fiche : Sonority's Form
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]   Ven 18 Avr - 19:48

    *Nom : Pour être tout à fait complet, son nom est Sillingham Pelliny de Sawsburry, mais S. Sawsburry suffit amplement aux fiches administratives.

    *Prénom : Violet Nelly Bella Cora, mais inutile de déservir tout ce charabia lorsque vous désirez l'appeller.

    *Age : 16 ans, le 3 mars

    Surnom de Mutant : Sonority, rapport à son don.

    *Physique : Que diriez-vous d'une charmante jeune fille blonde, grande et mince? Assurément qu'elle est plutôt jolie, sans aucun doute. Mais attardons-nous tout de même un peu, histoire de ne pas gâcher un si joli physique...
    Il est vrai que Violet possède une longue chevelure blonde aux reflets dorés et même caramels en certains endroits. Ces cheveux sont d'ailleur attachés la plupart du temps, mais la demoiselle prend bien le soin de laisser pendre quelques mèches encadrant son joli minois. Une frange placée sur le côté occupe l'espace de son front, et la miss est bien aise de les couper tout de même de temps en temps, de manière à ne pas être gênée sans cesse par des cheveux dans les yeux. Qu'y a-t-il de plus énervant que cela après tout? De plus, la jeune fille possède de jolis yeux, pourquoi voudrait-elle les cacher derrière un barrage capillaire?
    En fait, les yeux de Violet sont d'un rouge brique, tirant vers le brun, aux reflets dorés, tout comme ces cheveux. Et de manière à accentuer encore plus cette couleur pour le moins originale, la miss se plaît à couvrir ses paupières d'une poudre aux reflets légérement pourpre, voir même cramoisi, ce qui son regard pour le moins 'attirant'... Hormis cela, ses yeux possèdent aussi cette petite flamme au fond de la pupille, qui peut paraître charmante à première vue, mais qui semble beaucoup plus malveillante une fois que vous avez analysé en profondeur le regard pénétrant de la jeune fille... De plus, à part cette petite flamme, ses yeux ne servent qu'à exprimer la colère chez Violet, ce qui est un des sentiments les plus fréquents chez elle, ceci dit. N'y chercher pas une once de joie ou de bonheur : Elle se garde bien de montrer ce genre de sentiment, trop facile à voir pour les ennemis, selon elle... Et si vous êtes dans son collimateur, son regard seul vous exprimera tout son mépris pour vous...
    Le visage maintenant... Violet possède une jolie forme de visage, triangle mêlant aussi un carré, quand on remonte au niveau de ses yeux. Le front normalement proportionné, n'allant pas dans des mesures improbables, il paraît très sévère, se plissant fortement lorsque la demoiselle se met en colère. N'y voyez pas là une sombres rides prématurés, car une fois que la jeune fille reprend son calme, il redevient aussi lisse que la plus pur des porcelaines. D'ailleurs, il n'y vraiment que son front pour faire preuve de sévérité, car la miss a plutôt les traits doux et fins, bien tracés.
    Bon, évidemment, elle n'est pas parfaite, et possède bien sûr des complexes (On parle pas de Vénus quand même ^^'). En fait, Violet ne possède presque pas de poitrine. Ce qui a le don profond de l'agacer. Quand elle voit d'autres filles que son âge qui arborent sans gêne des bonnets C ou D, elle n'a qu'une envie : Leur sauter à la gorge. Bien sûr, elles n'y peuvent rien, mais la jeune fille a du mal à accepter d'être différente des autres dans ce sens-là. Mais la nature est ainsi faite et elle ne peut pas aller contre... Car c'est bien sûr hors de question pour elle de mettre son corps entre des mains quelconques pour une quelconque opération!
    Enfin, la jeune fille a quand même le mérite du ventre plat... Bien maigre consolation, pour elle. Ses jambes ont également l'épaisseur de pains français, et de temps en temps, Violet éprouve quelques difficultés à courir très longtemps...
    Niveau vestimentaire, la couleur qui revient la plupart du temps est le bleu et le pourpre, parfois un peu de mauve améthyste, mais très rarement d'autres couleurs que celles-là. Ses tenues se composent pour la plupart de temps de tops et de jupes, agrémentés d'un petit manteau aux manches évasées. Pas très complexes, sans nul doute, mais la miss ne tient pas à faire dans le compliqué...

    *Caractère : Ce qu'on peut d'abord dire, c'est que Violet est loin d'être une personne passive. Ne vous imaginez surtout pas lui lancer un pic sans qu'elle n'y réponde du tac au tac. Car la jeune fille est sanguine. Elle a toujours les nerfs à fleur de peau et déteste particulièrement les critiques. Extrêment susceptible, ne vous avisez pas de l'injurier, même pour rigoler, si vous tenez à ce qu'elle vous respecte. Car oui, Violet peut éprouver du respect aussi. Même si elle est parfois prétentieuse et peut se croire supérieure, elle sait reconnaître les gens plus forts qu'elle, notamment au niveau du don. Mais cela ne veut pas forcément dire qu'elle va respecter tout le monde. Car, comme je vous l'ai dit, si vous vous amuser à la critiquer, il n'en faudra pas moi à la demoiselle pour inscrire votre nom sur sa liste noire. Prétentieuse et capricieuse, on pourrait vraiment coire qu'on a en face de soi une peste de premier ordre. Et d'ailleurs, on n'a pas tout à fait tort. Outre le fait qu'elle soit colérique, Violet est aussi médiseuse, à ses heures presque perdues. En effet, la jeune fille prend un soin tout particulier à colporter quelques sombres histoires sur ses ennemis potentiels...
    Je conçois que cela n'est pas très engageant et prompt à vouloir devenir amis avec la jeune fille. Mais le plus étrange dans cela, c'est que beaucoup souhaite devenir son ami, car ils savent l'influence qu'elle peut avoir. Bien sûr, ils n'ont certes ni le respect ni l'amitié de la belle, et son même exposé à quelques mauvaises paroles, mais ils espèrent lui être un jour utiles, du moins pour ne pas se faire insulter ou que sais-je d'autre encore.
    Mais bon, comme je vous l'ai dit, Violet peut aussi éprouver du respect pour certaines personnes. Celles-ci deviendront peut-être alors ses amis, quoique beaucoup d'entres elles vont profiter de cette position avantageuse pour se protéger des pics de la demoiselle, tout en évitant bien sûr de l'insulter en retour, au risque de perdre tout crédibilité. En fait, Violet n'a pas vraiment une personalité complexe, elle est comme beaucoup d'entre nous : le pouvoir est son but premier, et elle est prête à tout pour y arriver, bien que sa colère rapide soit un obstacle pour elle. En effet, il est beaucoup plus utile de garder son calme en situation dangereuse que d'exploser et de crier sur n'importe qui... Mais enfin...

    *Relation avec les humains normaux ou avec les mutants (pour les non mutants) : Peut-être que Violet a été très mal élevée, mais elle ne peut supporter le contact avec les humains. Depuis que Mademoiselle a pris conscience de son don, celui ne fut qu'une raison de plus pour se croire supérieure aux autres, et ainsi, de mépriser encore plus les autres. Bien sûr, elle est parfaitement consciente que son don est loin d'être parfaitement développé et évolué, et qu'il lui reste beaucoup à apprendre, et que certes, plusieurs Mutants sont beaucoup plus forts qu'elle, il lui reste les pauvres petits humains. Avoir le plaisir de se dire qu'eux ne peuvent rien faire est une vraie jouissance pour elle...

    *Don : Les Ondes Sonores. Ces choses invisibles qui voyagent dans l'air quand quelque parle, ou que vous écoutez quelque chose, et qui ensuite parviennent jusqu'à vos oreilles. Et bien, ces petites choses invisibles, Violet arrive à les contrôler. Enfin, une petite partie du moins. En effet, elle ne maîtrise pas encore parfaitement ce don, c'est pourquoi elle ne peut que se limiter à un certain stade de l'évolution de son don.

    1ere évolution : Violet peut simplement changer la fréquence d'un poste de radio sans la toucher, ou bien déformer la voix de quelqu'un simplement en agitant pertinemment sa main de haut en bas.

    2e évolution : Elle peut stopper les ondes sonores dans leur course, en les arrêtant toutes en un même point. Bien sûr, cela lui demande bien plus de concentration de pour la première chose.

    3e évolution : Elle peut créer un son court à partir de rien. Pour l'instant, la demoiselle n'y est arrivé qu'une seule fois, et encore, elle en tomba dans les pommes suite à l'effort qu'elle dût fournir.

    4e évolution : Créer littéralement une explosion sonore, en contractant les ondes très fort, avant de les laisser se libérer et de voyager partout, pouvant rendre les personnes présentes complètement sourdes.

    *Défaut du don : Bien sûr, il a des défauts à ce don... Le premier étant que l'utilisation excessive de la 1ere évolution peut aboutir à l'altération définitive du son, c'est-à-dire qu'il ne sera plus jamais normal. A la 2e évolution, les ondes, à la place de se stopper, font littéralement marche arrière pour revenir vers celui ou celle qui les a produites. Pour ce qui est de la 3e et 4e évolution, les effets secondaires sont encore inconnus, car Violet n'a encore jamais réussi à les réaliser complètement. Néanmoins, il y a un défaut général : celui de rendre la jeune fille plus colérique que ce qu'elle ne l'ait déjà. On ignore encore pourquoi il y a cet effet, ni même quel est le lien direct ou indirect avec son don, mais ce qui est sûr, c'est qu'après l'avoir utilisé durant un certain, la miss se retrouve avec les nerfs à fleur de peau.

    *Qualités : Le respect qu'elle peut avoir pour certaines personnes, sa 'popularité'...

    *Défauts : Ses nerfs à fleur de peau, ses pics assassins, le fait qu'elle se croit supérieur et qu'elle se permette de colporter des choses mauvaises...

    Comment avez vous connu ce forum ? : Par un des admins (Fanlore Di Mentouba) -^^-
    Que pensez-vous du design ? Pour être vraiment franche, je trouve que la couleur orange ne colle pas vraiment avec l'ambiance de l'histoire ni le contexte. Je pense qu'un design un peu plus sombre serait mieux, mais ce n'est que mon avis, tenez-en compte ou non ^^ (Ou battez-moi, si j'ai été impertinente XD)

    CODE : Validé par Fanlore


Dernière édition par Violet S. Sawsburry le Sam 3 Mai - 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exentricxlondon.skyblog.com
Violet S. Sawsburry
Elève d'Anliess
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 24
Sexe : Fille
Surnom (mutant) : Sonority
Lien fiche : Sonority's Form
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]   Sam 19 Avr - 17:42

Histoire :

All Good Things Come To Those Who Can Wait.


    La vie n'avait pas toujours été juste envers Helena de Collajoña. Séparée à la naissance de sa mère anglaise, elle avait été emmenée par son père, Edouardo de Collajoña jusqu'à Madrid, souhaitant protégé sa fille contre les Mutants. Il avait abandonné sa femme à Londres, en Angleterre, la laissant sans le sou et surtout, sans endroit où habiter. Mais il ne fut pas plus pris de remords. Etant d'ailleurs assez fortuné, il retourna donc dans sa terre natale, habiter avec sa fille dans la maison qu'il avait laissé lorsqu'il avait entrepris son voyage au Royaume-Uni, où il avait rencontré la mère de son enfant. 2 mois après leur rencontre, l'union avait été officialisé, mais déjà de sombres nuages avaient fait leur entrée en scène. Et c'est ainsi que 11 mois après le mariage, alors que sa femme avait donné naissance à une charmante petite fille, la rupture fur prononcée. Et nous voici donc à Madrid. Edouardo ne se remarria pas, élevant sa fille seule dans l'éducation la plus stricte. Soumise à des règles familiales très dures, la petite Helena, qui grandissait, n'avait pas vraiment de liberté. A l'école, bien qu'elle eut pas mal d'amis, il lui était interdit de les inviter à la maison, ou même d'aller chez quelqu'un d'autre. Et c'est ainsi que se passa l'enfance de la future mère de Violet.
    Bien sûr, Helena rêvait secrètement de retrouver sa mère, celle qui lui avait donné la vie, mais son père lui avait formellent interdit d'en parler. Mais l'omission ne fait qu'accroître le désir et enliser la situation. Et ce qui devait arriver arriva. A 17 ans, fatiguée de toutes ces règles, Helena fit ses bagages et quitta la maison, sans même un adieu à son père qu'elle était destiné à ne plus jamais revoir. 1 mois après son départ, elle apprit que celui-ci était mort de chagrin. Sans plus d'émotions, elle avait entamé un voyage dans toute l'Europe, dans l'espoir d'y retrouver sa génitrice. Car Edouardo ne lui avait jamais indiqué qu'il l'avait abandonnée en Angleterre. Mais après quelques mois de voyage, elle parvint à Londres. Et là, ce fut un choc pour elle.
    Sa mère, qui s'appelait Elene McGavin, s'était remarié, avait eu 3 enfants et vivait dans un des quartiers huppés de la ville. Lorsqu'elle se présenta chez elle, Helena ne fut pas très bien accueillie, sentant rapidement qu'elle était de trop dans ce bonheur recomposé. Et elle repartit, sans but, sans argent, sans idée de l'endroit où aller. Mais le destin est parfois clément envers ceux à qui la vie n'a pas vraiment souri. Après 15 jours d'érance dans la City, Helena fit la connaissance de Mark Sillingham Pelliny de Sawsburry, un jeune noble, nouveau riche, qui venait d'hériter de la fortune de ses parents, tout juste décédés dans un accident de la route tragique. Etant tous deux complètement perdus mentalement, c'est tout naturellement qu'ils se tombèrent dans les bras l'un l'autre. Mais la jeune femme était méfiante, se souvenant d'un des conseils de son père, qui lui avait bien conseillé de ne jamais faire la même erreur de lui. Les deux amoureux prirent donc la peine de se connaître un peu mieux et, un an après l'heureuse rencontre, ils se mariaient. Elene n'avait pas pris la peine de venir assister au plus beau jour de la vie de sa fille, lui ayant simplement envoyé une carte de félicitations. C'est à partir de ce moment là qu'Helena décida de couper les ponts avec le reste de sa famille, et elle n'entendit plus jamais parlé de la famille de Collajoña, ou même McGavin. Le passé était le passé et jouer avec aurait été un jeu particulièrement dangereux...


I would never hide a thing from you, like some...


    Mais le destin a parfois l'art de revenir sur ses décisions et reprendre le bonheur qu'il a donné le temps d'un court instant.... Alors qu'Helena et Mark vivaient paisiblement dans un cottage, loin de l'excitation de la City, le secret de toute une vie allait être dévoilé... Helena, alors enceinte jusqu'aux yeux, apprit bientôt que son mari n'était pas ce qu'elle croyait être. Mark n'était pas un humain. Il était un Mutant. Appeurée, la future maman se souvint de ce que disait souvent son père des mutants :


"Tu ne trouveras rien de bon en eux! Ils ont été punis par des puissances plus fortes que nous! Crois-moi, ils sont différents et au plus tu les éviteras, mieux tu te porteras!"


    Hésitante, Helena fut tentée de quitter la petite maison, de laisser son monstre de mari seul. Mais à y réfléchir, jamais il n'avait porté la main sur elle ni même lui avait fait le moindre mal. Et il lui avait prouvé maintes et maintes fois son amour, notamment en lui donnant un enfant. C'est pourquoi la future maman décida de rester, d'une part parce qu'il n'y avait absolument aucune raison valable de partir, et d'autre part pour le bien de l'enfant à naître. Car après tout, la jeune femme n'était pas sûre de retrouver un endroit où loger après avoir quitter le domicile. C'est ainsi que se passèrent les dernieres mois de la grossesse, bein que de nouvelles peurs avaient fait leur apparition dans l'esprit d'Helena : Et si son enfant aussi était un Mutant? Rongée par l'inquiétude, elle décida de demander à son mari, qui lui confirma ses craintes... La petite fille avait de fortes chances d'être elle aussi différente. Paniquée, Helena ne savait que faire... Mais rien n'était sûre et c'est ainsi qu'à terme naquit la petite Violet, chérubin mi-désiré, mi-dérangeante.
    Au début, tout semblait normal chez le bébé, et ses parents l'élevèrent comme un enfant tout à fait normal. Mais sa mère était en proie à l'inquiétude, attendant avec quelques frissons le moment où le jugement tomberait. Ou pas. Mais le suspense n'allait pas se faire plus long...
    En effet, durant une magnifique journée de joie se produit la première anomalie. La petite, jouant impertubablement avec son hochet, le faisait retentir en l'agitant de haut en bas. Son père la regardait avec toute la tendresse paternelle, la radio allumée sur son poste préférée. Mais soudain, durant quelques secondes, la musique diffusée eut des ratés, avant de revenir à la normal. Cela peut paraître très anodin, mais Mark savait que c'était tout sauf normal. Il se saisit alors de la petite.


"Alors, toi aussi, tu es comme moi?"


    Bien sûr, Violet ne répondit rien, ne savant pas de quoi il parlait. Alors, Mark prit la décision de ne pas en informer sa femme, car après tout, peut-être était-ce vraiment quelque chose de tout à fait normal? Pas la peine alors d'affoler Helena avec cette histoire. Mais ce n'était pas encore fini... Car en effet, vers 6 ans, la même chose se reproduit, toujours devant Mark. Alors, il lui dit de ne jamais dire à personne ce qui venait de se passer, que la radio s'était détraqué, même si ce n'était pas pendant très longtemps. Si elle le disait, tout irait très mal pour eux. Mais déjà, Violet était malicieuse, et alla un jour trouver sa mère pour lui dire tout ce que son père lui avait rapporté. Helena était choquée et outrée, et ce soir-là, la maison résonna de cris et de pleurs.


"Pourquoi tu me l'avais caché?!"
"Je ne voulais pas t'affoler..."
"Ah! Tu m'as toujours tout caché! Le secret pour qu'un couple fonctionne, c'est la confiance! Mais tu n'as pas confiance en moi! C'est fini, Mark! Tu comprends ces mots?!"
"Tu as honte de nous, n'est-ce pas?! Vas-y, pars! Puisqu'on te fait honte!"


    Le lendemain, Helena n'était plus à la maison.


Seems A Downright Shame...


    Violet pleura beaucoup. La petite fille avait toujours eu beaucoup d'affection pour sa mère, qui l'avait élevée dans la tendresse et la douceur maternelle. Quant à Mark, il éprouvait également beaucoup de peine d'avoir perdu sa femme, mais aussi une rancune profonde. Elle n'avait pas démenti lorsqu'il lui avait crié qu'elle avait honte d'eux. Alors, il supposait sans peine que c'était vrai, peut-être même qu'elle ne l'avait jamais aimé. Non, il ne voulait pas croire à cet extrême. Après tout, elle lui avait donné une adorable petite fille. N'était-ce pas une preuve d'amour suffisante?
    Néanmoins, il ne pouvait digérer le fait qu'elle était partie en les laissant ainsi, en plan. Et la vengeance allait se manger glacée. Mark allait profiter de son statut de mutant pour pervertir l'esprit de sa fille au sujet de sa mère. Pas très élégant, je vous l'accorde, que de raconter toutes sortes de calomnies sur sa mère à une gamine de 6 ans. Et peut-être que c'est justement cette étape de sa vie qui a forgé toute la personnalité de Violet. Car, tous les psychologues vous le diront, les enfants prennent exemple sur leurs parents... C'est ainsi que commença l'éducation enfantine de Violet.
    Dans un premier temps, elle ne fréquenta pas les écoles normales, si bien qu'elle ne fut pas du tout habituée au contact des gens normaux. De plus, le coup fatal fut porté quand son père lui annonça que sa mère, humaine tout à fait normale, avait eu honte d'eux et était partie.Elle avait 10 ans. 10 ans. L'âge où l'on commence à se construire, que tout change. Son père avait décidément choisi le bien mauvais moment...


"Elle avait honte de moi... de nous..."


    Durant tout un temps, Violet se referma complètement sur elle-même. De plus, sa solitude forcée dans la maison familiale lui parut de plus en plus déplaisante, et la jeune fille ne rêvait que de rencontrer de nouvelles personnes. Des Mutants, comme elle. Et puis, une question revenait sans cesse dans sa tête, une incrédulité enfantine : Sa mère avait-elle vraiment eu honte d'eux? Personne ne pouvait donner la réponse à Violet, à part Helena elle-même. Violet avait préparé dans le plus grand secret sa fugue et son voyage pour retrouver sa génitrice. Et sans le savoir, elle s'apprêtait à refaire le même voyage, certes plus court, que celui que sa mère avait entrepris, bien des années auparavant. Mais un bouleversement allait se produire, contrecarrant ses plans...


There are two kinds of men and only two...


    Ce bouleversement portait un nom, un nom qui sonnait horriblement aux oreilles de Violet et de son père : Eddy Bonns.
    En effet, les mots Paix et Harmonie était maître chez la plupart des Mutants. Bien que Violet et son père méprisait les Humains, ils étaient relativement d'accord avec ces idées pacifistes. Ainsi, la jeune fille supposait à juste titre que si jamais elle partait de chez elle, les autres Mutants l'accueillerait à bras ouverts. Car, en effet, la miss n'avait pas l'intention de se faire héberger par des Humains. D'ailleurs, comment pourrait-elle s'y prendre, car jamais de sa vie elle n'était entré en contact avec eux, et elle redoutait d'ailleurs celui-ci. Ainsi la demoiselle avec parfaitement préparé sa future escapade. Mais lorsque votre famille semble maudite, faut-il encore espérer? La réponse que vous aurait fourni Violet était oui.
    Pendant cette période de sa vie, Violet a su faire preuve d'une patience presque inhumaine... En effet, l'Angleterre, mais aussi le monde entier était déchiré par la lutte entre Eddy Bonns et Tyrael Almerys, deux Mutants aux idées très différentes.
    Devant ce brusque changement, il était devenu dangereux pour les Mutants d'en rencontrer d'autres sans être sûrs des convictions de ceux-ci. Violet avait entendu parler de nombreux affrontements entre Mutants Pro-Bonns et d'autres Pro-Almerys. A vrai dire, elle était complètement effrayée. Elle ne savait que faire, doutait de ton son entourage. Bien sûr, elle soutenait Tyrael, mais voyait clairement qu'en ce moment, le plus puissant était sans conteste Bonns. Quant à Mark... Même sa propre fille ne savait dans quel camp il se trouvait. Il se faisait assez taciturne sur ce sujet délicat. Mais Violet savait. Il avait toujours retourné sa veste pour être avec les forts, les gagnants, depuis qu'il avait tout perdu après le départ d'Helena. Et la jeune fille avait très peur que son géniteur ne fasse de mauvais choix dans cette guerre. Tout ce qu'elle espèrait, c'était que cela se finissa vite, très vite. Que tout retrouve son cours normal. Et qu'elle puisse retrouver sa mère. En un demi-sens, elle fut presque exaucée...
    En effet, bien que cela ne dura tout de même pas une décennie, à son goût, cela dura bien trop longtemps... Bonns se faisait de plus en plus puissant, alors que Tyrael ne se manifestait plus beaucoup. En fait, personne ne savait qu'il construisait une nouvelle école, et personne ne le saurait avant son fameux discours...


"Moi, Tyrael Almerys, impose désormais au monde le joug des Mutants aux Humains. Les maîtres mots de ce règne seront la paix et l'harmonie. Je serai le seul et unique maître de ce nouvel Ordre, que j'appelerai l'Ordre Inquisitorial. Que les Humains ne s'effrayent pas. L'Ordre civil sera respecté et vous serez traiter correctement. Mais ne nous gênez pas dans nos projets."


    Ce fut un choc pour la population mondial. Les Humains se trouvaient indignés, tandis que les Mutants approuvaient cette décision. Du moins, la plupart des Mutants, car les Pro-Bonns clamaient qu'il fallait encore éliminer leur leader, et cela n'était pas encore chose faite!
    Quand à Violet et son père, ils approuvaient Tyrael. Mais ne savait pas du tout quoi faire malgré cela. Car, après tout, Bonns était toujours bien là. Et presque plus puissant que jamais. Mais les Sawsburry avaient confiance en Almerys, et ils savaient qu'il n'aurait jamais dit ça sans être sûr de son coup. Et en effet, ils avaient raison. Quelques semaines après l'annonce qui avait ébranlé le monde, le Mutant sacrifia son corps pour détruire le mal incarné. C'est ainsi qu'Eddy Bonns perdit cette lutte qui avait été acharnée. La victoire d'Almerys fut accueillie avec enthousiasme dans le monde des Mutants. Tous étaient content de voir cette guerre terminée, enfin! Folle de joie, Violet s'était exclamée :


"C'est la meilleure chose qu'il pourra jamais nous arriver!"


    Quelques heures après l'annonce de la victoire du Bien, Tyrael revint sous une forme spirituelle très puissante, très proche du divin, et interdit tout simplement la venue au monde de Mutants aux pouvoirs semblabes à ceux que possédaient feu son ennemi Eddy Bonns. L'Ordre Inquisitorial pouvait réelment commencer à présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exentricxlondon.skyblog.com
Violet S. Sawsburry
Elève d'Anliess
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 24
Sexe : Fille
Surnom (mutant) : Sonority
Lien fiche : Sonority's Form
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]   Mar 29 Avr - 18:53

No Place Like London


    Mais alors que tout le monde pensait que la paix allait enfin régner sur un monde trop longtemps agité, ce fut loin d'être le cas...
    Bien que le monde des Mutants fut relativement calme et sans heurts, le monde des Humains, lui, se déchirait de toutes parts. Les petits conflits se faisaient guerres, et toute la situation dégénérait peu à peu. La Cause de tout cela? Vous l'aurez sans doute devinée aisèment... Le discours d'Almerys, bien sûr. Celui-ci avait semé une belle pagaille. Certains dirigants politiques refusaient tout simplement de se laisser soumettre aux Mutants, qu'ils considéraient tout simplement comme dangereux et anormaux. Vous devinerez ainsi aisement que se laisser dominer par eux était tout simplement inimaginable. C'est ainsi que le monde se sépara en deux parties : Ceux qui étaientt pour l'Ordre Inquisitorial et ceux qui étaient contre. Rien ne serait plus jamais pareil après cela...
    Comme je l'ai déjà dit, les guerres déchiraient le monde. Heureusement pour Mark et Violet, l'Angleterre était un endroit calme, car les dirigants avaient décider d'agréer au discours du Mutant. Ainsi, les Mutants qui vivaient là avaient l'assurance de pouvoir vivre en paix... Mais ce n'était certainement pas le cas des autres pays. En République Impériale Française, c'était à peine si les Mutants n'étaient pas enfermés et mis à mort... On pouvait sans doute appeler l'Inquisition des Temps Modernes. Les Humains sans prenaient sans raison aux Mutants, mais ceux-ci ne ripostaient pour le plupart du temps pas, écoutant les sages conseils de leur maître spirituel. Mais tout le monde n'était pas comme cela... Certains Mutants se défendaient, et c'est pourquoi les informations apportaient chaque jour leurs lots quotidiens de meurtres, d'attaques, de fusillades et autres choses peu charmantes au yeux du monde.
    Pour les Sawsburry, Londres était devenu le petit centre chaud du monde. Il était absolument hors de question de quitter les frontières de la ville. Et encore... Ils vivaient dans un paranoïa immense. Enfin, non. Mark vivait dans une paranoïa immense. Violet, elle, ne rêvait que de liberté et d'espace et surtout, d'Helena. Depuis tout ce temps, la jeune fille n'avait pas perdu ses rêves d'escapades. En fait, tout cela lui tournait dans la tête, surtout depuis que la paix avait été rétablie. Et à présent, elle était plus prête que jamais. En fait, elle avait même déjà commencé à faire quelques préparatifs. Le problème était encore comment partir, et surtout où la trouver...
    Elle savait que si jamais Helena se trouvait en dehors de Londres, elle n'oserait jamais quitter les limites. Même si l'Angleterre était assez sûre, on se savait jamais sur qui on tombait, surtout en ces temps très agités... Mais son désir de revoir sa mère se trouvait être très fort... A vrai dire, c'était la première fois qu'elle désirait entrer en contact avec des humains... Mais après tout, peut-être était-ce beaucoup plus normal dans son cas, car c'était tout de même sa mère!
    C'est ainsi qu'elle partit un matin, tout comme sa mère l'avait fait, et qu'elle partit à la recherche de sa génitrice, comme celle-ci l'avait fait, maintes années plus tôt... Etrange similitude qui liait la mère et la fille... Violet arpenta Londres durant des jours entiers, ne s'arrêtant que pour boire et manger dans des restaurants de nourriture rapide, pour ne pas perdre de temps. Au bout d'une semaine, elle n'avait toujours pas réussi à retrouver sa génitrice. Toute personne aurait déjà perdu espoir, après tant de recherches infructueuses. Mais la jeune fille ne perdit pas espoir, et continua.


"Je la retrouverai, même si je dois y passer ma vie!"


    Cette phrase était le leit-motiv de la demoiselle. Ce qui, vous le devinerez, était très... motivant! En effet, la dicton dit que lorsqu'on veut, on peut. Et bien, c'est bien vrai. Si Violet voulait vraiment voir sa mère, elle pourrait voir sa mère... Après 2 semaines, l'incroyable se produit...
    Imaginez... Londres, par un bel après-midi ensoileillé. Autant dire que la ville grouillait d'activite, que les gens se pressaient dans les parcs pleins à craquer. Violet était parmi ses gens. Son sempiternel sac à dos sur ses épaules, ses cheveux blonds attachés, elle vagabondait entre les allées, errant au hasard. Et puis, il lui était presque impossible de retrouver quelqu'un parmi toute cette foule. Alors, la jeune fille profitait juste du soleil.
    Un grand carton d'un soda en main, elle avançait calmement, les yeux fermés. Elle laissait son esprit rêver... Jusqu'au choc. Littéral. Elle était tout simplement rentrer dans quelqu'un. A ne jamais regarder devant elle... Enfin, quoiqu'il en soit, Violet fondit en excuses.


"Oh! Je suis vraiment désolée! Je ne vous ai pas fait mal?"


    En fait, c'était la première fois que la demoiselle s'excusait de cette manière. Mais elle savait que si son père avait été là, il lui aurait conseillé de se montrer la plus polie possible, même envers des Humains. Et encore plus avec les Mutants. Mais bon, comme on ne pouvait pas deviner au premier coup d'oeil, mieux valait être correcte avec tout le monde.
    La femme se retourna. Elle était à peine plus grande que notre blonde. Elle possédait des cheveux bruns épais et long, qui cascadaient en boucles dans son dos. En fait, ils partaient aussi un peu dans tous les sens, et Violet pensa qu'elle avait bien une drôle de façon de s'habiller. En effet, elle était vêtue d'une veste à carreaux rouges et bleux, et d'une jupe grise, qu'elle portait avec des bottes. La femme posa ses yeux bruns intenses sur notre demoiselle et soudain, se fut comme si son visage s'était illuminé, comme si un lutin dans sa tête avait allumé une lampe. Et soudain, elle s'exclama :


"Violet?! Violet, c'est bien toi?!"


    L'intêressée était complètement abassourdie. Comment cette inconnue connaissait-elle son prénom? Elle n'arrivait pas à y croire... A moins que... Elle observa plus attentivement l'inconnue... Son père lui avait toujours dit qu'elle avait hérité de la texture de cheveux de sa mère... Et à vrai dire, c'était vrai que la demoiselle avait de cheveux assez épais. Et si... Violet caressait l'espoir, mais mieux valait ne pas se faire trop de films... Car plus lourde est la chute quand le rêve s'efface. Prudente, la jeune fille interrogea l'inconnue.


"Comment connaisez-vous mon nom?"
"Tu ne te souviens pas de moi... Tu étais trop petite sûrement..."
"Je ne comprends pas. Qui êtes-vous?"
"C'est moi. Helena."


    Et le monde s'arrêta de tourner.


Proof of heaven as you're living


    Le monde tout autour n'avait plus aucune importance. Violet avait tout oublié. Elle avait tant attendu ce moment que plus rien ne comptait pour elle. Et c'est tout naturellement que les larmes vinrent lui piquer les yeux.


"Maman..."


    Et aussi tout naturellement, Helena serra sa fille dans ses bras, se laissant également aller à l'émotion. Après tout, des retrouvailles, après tout ce temps... 6 ans, pour être très précis. Cela faisait à présent 6 ans que Violet n'avait pas reçu la moindre once d'amour maternel. Et elle ne savait pas du tout en combien de temps sa mère allait combler ce manque. En tout cas, elle espèrait juste le plus possible. Elle voulait profiter des moments qu'elle passerait avec sa génitrice. Et ça commençait à partir de maintenant. Elle savait qu'il fallait aussi profiter de cette journée extraordinaire. Et c'est ce qu'elles firent d'ailleurs. Au grand étonnement de Violet, Helena possédait pas mal d'argent, surtout hérité de son père. Ainsi, elles passèrent la journée sous le soleil à s'amuser, comme l'aurait fait une mère et sa fille. Comme tout le monde. Et pour la première fois dans sa vie, Violet oublia complètement qu'elle était différente de sa mère, qu'un monde les séparait. Mais le temps d'une journée, elle avait tout oublié... Mais le temps court... Et ne s'arrête pour personne.
    Et Violet allait en faire les frais. Je ne sais pas si vous connaissez l'histoire du Chapelier Fou d'Alice au Pays des Merveilles? Non? Et bien, il s'était disputé avec le Temps. Bien sûr, Violet ne s'était pas disputée avec le temps... Non, en fait, c'était juste le Temps qui la détestait profondément. Mais elle ne savait vraiment pas ce qu'elle avait fait pour ça... Mais ne parlons pas encore de mauvaises choses...
    Non, en fait, tout ne se passa pas si mal que ça, pendant toute une semaine entière. Helena possédait un appartement dans une petite rue de Londres, et la cohabitation mère/fille n'aurait pas pu se passer mieux que celle entre Violet et sa mère. Elles s'entendaient ccomme larons en foire. Elles s'amusaient, la jeune fille lui racontait tout ce qu'elle avait manqué durant son absence. Et Helena faisait de même. Mais il avait bien sûr un sujet qu'elles évitaient : celui du départ de la brune. La demoiselle n'osait pas du tout abordé ce sujet-là, effrayé par le fait de troubler cette harmonie si parfaite qui régnait. Mais l'affrontement devait arriver car après tout, si la blonde avait fait tous ses efforts, c'était tout de même pour savoir si, oui ou non, sa mère avait eu honte d'elle... Et elle ne pouvait plus reculer à présent. Elle devait demander, elle devait savoir.
    C'est ainsi qu'elle se lança, un soir. Elle ne savait pas si le moment était bien choisi. Elle était tellement terrifiée à l'idée même de demander à sa mère. Mais celle-ci ne pouvait pas lui en vouloir, après tout... Elle était partie si précipitemment... Et sa fille était en droit de savoir. Et c'est ainsi que la discussion commença...


"Pourquoi tu es partie?"
"J'avais des raisons... Je veux dire... Ton père m'avait caché trop de choses, je n'avais plus confiance."
"Est-ce que tu as eu honte de nous?"
"Non..."
"Tu n'as pas l'air vraiment convaincue..."
"C'est-à-dire que..."
"Quoi?!"
"C'est mon éducation qui a voulu ça..."
"Alors, c'était vrai...?"
"Je te jure que ce n'était pas voulu..."
"Je... Je pensais que c'était pas vrai, que papa avait dit n'importe quoi! Mais tu m'as déçue! Je ne pourrais jamais plus avoir confiance en toi!"
"Ma chérie... Ecoute-moi... S'il te plaît... Je t'aime comme tu es..."
"Désolée maman..."


    Au bord des larmes, Violet était partie, bercée par les profonds sanglots d'Helena qui accompagnaient sa route. Elles étaient destinées à ne plus se revoir. Mais secrètement, la jeune fille avait gardé avec elle une photo d'elles deux, réunnies, ensembles, prises durant la courte semaine qui venait de s'écouler. Sans doute la plus belle soirée de la vie de Violet. Cette photo allait l'accompagner partout. Elle y tenait plus encore qu'à la prunelle de ses yeux. C'était juste une 2e âme pour elle. Et même si la blonde caressait l'espoir de revoir encore une fois sa mère, la confirmation du fait qu'elle avait eu honte avait fait monté en elle un sentiment de dégoût encore plus profond envers les Humains... Et c'est ainsi que la jeune fille rentra chez elle, plus meurtrie encore que lorsqu'elle était partie.
    Son père était là, pour l'accueillir, mais surtout recueillir toutes ses larmes qu'elle avait retenues durant son périple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exentricxlondon.skyblog.com
Violet S. Sawsburry
Elève d'Anliess
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 24
Sexe : Fille
Surnom (mutant) : Sonority
Lien fiche : Sonority's Form
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]   Jeu 1 Mai - 23:11

They all deserve to die.

    Retour à la case départ. Il fallait essayer d'oublier, à présent. Oublier que les moments avec sa mère avaient été les plus beaux de sa vie, et que jamais plus il n'en aurait plus d'aussi beaux. Parfois, Violet détestait son orgueil et sa fierté... Il allait falloir apprendre à revivre avec son père, seule, sans personne à qui confier sa vie, comme Violet l'avait fait avec sa mère. Une autre vie commençait pour elle. Une vie au goût amer. Comme lorsque vous avez mangé un plat délicieux et que vous savez que ne le remangerer plus après. Violet avait cette impression malsaine.
    Bien sûr, bien que son père avait été là pour la consoler, il la sermonne très sévèrement. Après tout, elle avait quitté la maison sans prévenir, et bien qu'il se doutait un peu ce qu'elle avait derrière la tête, il avait failli mourrir d'inquiétude. La jeune fille ne fit pas prise d'une pointe d'émotion. D'un certain côté, elle haïssait son père parce qu'elle pensait que même si sa mère avait eu honte d'eux, c'était de sa faute si elle était partie si précipetemment. Elle lui en voulait profondément. Non. En fait, elle en voulait tout simplement au monde entier.
    Au fait qu'il y avait des Humains et des Mutants, qu'ils soient si différent, que l'éducation d'Helena n'ait pas été la bonne... Tout était prétexte à la haine chez le jeune fille. C'est là que son tempérament colérique commença à se développer. Même son père avait du mal à contenir certaines de ses crises de colères. Certains spécialistes lui diront par la suite que c'était juste la crise d'adolescence qui commençait, mais Violet en connaissait vraiment la cause. En fait, elle n'en dit jamais mot à son entourage. Toute sa frustration reste en elle.
    Peu de temps après ce retour, Violet exprima le désir de sortir de chez elle, aller en ville. Elle voulait rencontrer du monde. Elle espérait combler le manque de sa mère. Son père, réticent au début, fini par accepter, compte tenu de son état psychologique. Alors, il l'emmena dans un regroupement de jeunes, qui se tenait au village tout près de chez eux. Peu à l'aise, Violet avait eu un peu de mal à s'intégrer au début du rassemblement. En fait, c'était son vrai premier contact avec la civilisation. Ses jeunes avaient pour la plupart 13 ans, le même âge que notre demoiselle, donc. Se retrouver nez à nez avec des gens comme elle physiquement et mentalement était plutôt troublant pour la blonde, qui n'avait jamais mis le nez hors de chez elle, hormis durant son escapade londonienne. Mais très rapidement, néanmoins, elle su qu'elle n'avait absolument rien à envier à ces gens-là, et que la plupart d'entre eux étaient sûrement des Humains normaux. Alors, elle pris tout naturellement les choses en main. Son caractère de peste allait se mettre rapidement en place...
    Au début, elle repéra les gens qui semblaient plus ou moins puissants, qui semblaient avoir de l'influence sur les autres. Sentant qu'ils seraient là un bon parti pour elle, elle s'en rapprocha. Les premières difficultés vinrent se poser. Le contact avec les autrs était tout sauf facile, mais Violet s'adapta très vite. Alors, bien sûr, ils furent bientôt dans sa poche. Et en voyant qu'elle aussi pouvait faire preuve d'autorité, ils vinrent tous bientôt lui manger dans la main. C'est ainsi qu'ils devinrent ses premiers amis. Enfin, je ne sais pas trop si on pouvait vraiment parler d'amitié. Car en fait, Violet était décidement trop fermée au monde que pour avoir de réels amis. Mais enfin. La demoiselle était toujours accompagnée d'une petite cour avec elle, dans tous ses déplacements. Leur endroit favori était bien sûr Londres, bien que la miss était souvent prise d'un pincement au coeur à l'évocation du nom de la ville où sa mère résidait. En fait, c'est même en se proménant dans Londres qu'elle allait avoir un agréable surprise...

    Everyone's suprise

    Violet avait à présent 15 ans. Elle n'avait pas beaucoup changée depuis l'époque où elle vivait seule avec son père, hormis le fait qu'elle avait grandi, et qu'elle était presque plus insuportable qu'avant. Sa cour était toujours avec elle. Elle n'allait toujours pas à l'école, mais son père avait désormais engager un tuteur très qualifiée, si bien que la jeune fille avait le même niveau que n'importe quel adolescents de son âge. Et ce jour-là, il pleuvait. Il pleuvait, et ils étaient tous à Londres. Au cinéma, pour être très précis. En fait, il n'y avait pas grand-chose à faire d'autre. Ils avaient d'abord prévu de faire les boutiques, mais le mauvais temps les avait pris au dépourvu sur le coup de 13h. Ils s'étaient donc réfugier au cinéma. Ils n'avaient aucune idée de quoi aller voir. Alors, ils flânaient, tout simplement, au gré des affiches exposés sur les murs. Violet ne prêtait pas vraiment attention, jetait juste de simple regard, voir de quoi avait l'air le film. Mais une des affiches retint rapidement son regard. Elle représentait la photo d'une femme et de sa fille, qui se tenait par la main, mais l'image était déchirée en deux à l'endroit où les doigts se rejoignaient. La maman et sa fille regardaient dans des directions différentes et finalement, semblaient s'éloigner l'une de l'autre. Je suppose que vous devinerez l'histoire. Mais ce n'était pas vraiment le récit en lui-même qui avait attiré l'attention de Violet. Non, en fait, c'était la femme sur la photo, la mère. Des cheveux bruns épais, qui partent un peu dans tous les sens. Sa mère.
    En état de choc, Violet fit quelque pas en arrière, haletante. Indiana Rose, une des filles qui l'accompagnait toujours, s'approcha d'elle et, sans sembler remarquer le trouble apparant de son amie, se mit à commenter l'affiche.


"J'ai entendu parler de ce film! Apparemment, c'est très émouvant! Et puis, j'adore cette actrice, Helena!"


    Il n'y avait plus aucun doute possible à présent. Même une simple coïncidence aurait été trop poussée, à ce niveau là... La blonde se reprit, fit comme si de rien n'était, alors qu'à l'intérieur, tous ses sens bouillonaient.


"Je n'ai jamais entendu parler de cette actrice. Elle est connue?"
"Assez, oui! Elle a déjà gagné plusieurs récompenses je crois..."


    Notre demoiselle avait du mal à y croire. Sa mère! Une actrice de renommée mondiale! Plusieurs fois récompensée! Elle dût se pincer pour se prouver que ce n'était pas un rêve complètement absurde... Elle regarda l'affiche une nouvelle fois. En haut, il y avait le nom des deux actrices. Helena Sawsburry. Plus aucun doute. Et dire que maintenant, elle savait que tout l'argent qu'elles avaient dépensés quelques années plutôt ne venait pas que de feu son grand-père... Et elle ne lui avait rien dit. Violet interpréta cela comme un manque cruel de confiance, tout comme son père avec sa mère quand ils étaient toujours ensemble. Néanmoins, piquée de curiosité, elle décida d'aller voir ce film... Ses yeux ne cessèrent de couler durant tout le film. L'histoire présentée était la copie conforme de celle de Violet et Helena, et à revoir ainsi des "souvenirs", la demoiselle ne put s'empêcher de pleurer. Elle qui faisait sa forte devant ses amis, elle venait de tout laisser aller, pour une fois. Dans le film, la fin était très heureuse : Après s'être séparées durant des années, mère et fille finissaient par se retrouver. Et, à ce moment-là, elle espéra que une telle chose pouvait se produire avec elle... Mais c'était presque sans espoir...
    En sortant de la salle, Indiana Rose, son amie, lui fit une réflection, en regardant l'affiche une nouvelle fois.


"Hé! Tu as le même nom de famille qu'Helena! Quelle coïncidence!"


    Violet, rêveuse, sursaute légèrement devant ses paroles, avant d'ajouter, sur un ton songeur:


"Oh oui! Dis, est-ce que tu connais des choses sur sa vie privée?"
"Non. Elle es très discrète là-dessus. Personne ne sait si elle est mariée, à des enfants, etc... Cette femme est un vrai mystère!"


    La blonde esquissa un petit sourire. Sa mère avait toujours eu ce petit côté mystérieux. Et puis, elle les protégeait aussi, elle et son père. Elle faisait bien. Après tout, Violet ne savait pas du tout comment son père réagirait si il se retrouvait sous une pression médiatique constante. Enfin, quoique la miss supposait que les journalistes se lasseraient vite, vu qu'il n'y avait absolument rien à tirer de la vie banale des Sawsburry à la campagne.


"J'y pense! Il y aura bientôt l'avant-première de son dernier film! Helena sera là! Ce serait bien si on savait y aller..."


    Il n'en fallut pas plus à Violet. Les paroles de son amie avaient à elles seules réussis à faire accelérer le rythme cardiaque de la blonde. Elle devait y aller. Ce n'était même pas une envie. C'était tout simplement un besoin pour elle. A peine rentrée chez elle, elle se jeta tout simplement sur son ordinateur personnel pour trouver des informations sur la carrière de sa mère. Elle se sentait un peu imbécile : être la fille d'une star et ne rien connaître de sa vie professionelle! Mais peu importait. C'est ainsi qu'elle apprit que peu après les avoir quittés, son père et elle, elle avait passé un casting, sans but précis, et avait peu à peu passé les étapes, pour finir par se retrouver prise pour le rôle. Elle avait admis que ça avait été une énorme surprise pour elle mais qu'après tout, c'était un peu un rêve de gamine qui se réalisait pour elle. Et puis, bon, après, on connait la suite... Elle reçoit des scripts, qu'elle refuse ou qu'elle accepte, elle tourne le film, avant-premières obliges, et puis parfois, nominations et récompenses. Mais chaque fois, le manège se remettait en route. Et tout n'était qu'un éternel recommencent. Et comme l'avait dit Indiana Rose, le site ne divulguait absolument aucune information sur sa vie privée. Il lui restait 10 jours. 10 jours pour se préparer psychologiquement à des retrouvailles avec sa mère, après 3 ans de séparation. Elle ne savait pas du tout comment ça allait se passer, mais elle était parfaitement consciente que ces 10 jours passeraient aussi lentement que l'éternité elle-même...
    L'avant-première se passait à Leicester Square. Rapidement, la jeune fille téléphone à tous ses amis, leur annonçant qu'ils iraient tous à l'avant-première, et qu'ils seraient au premier rang. La blonde comptait bien y aller plusieurs jours à l'avance, pour avoir les meilleures places. C'est ainsi que durant les 9 jours qui précédaient la journée fatidique, la jeune fille se rendit tous les jours à Londres, sans relâche. En fait, au fond d'elle même, elle espérait y apercevoir sa mère. Mais le miracle ne se reproduit pas une deuxième fois.


My eyelids'll flutter


    Le jour J était là. En fait, non. C'était plutôt jour J-1, car Violet avait décidé de dormir sur place. De cette manière, elle était sûre d'être devant tout le monde. La nuit ne fut pas très agréable, mais la blonde savait que cela en valait la peine, après tout. Alors, elle ne se plaignit pas et puis, le matin vint rapidement. Et puis, bien sûr, on se colle aux barrières et on attend. Voilà la partie la plus ennuyeuse de toute la journée, bien que la blonde avait avec elle ses amis, et put ainsi tenir tout de même quelques conversations au sujet de sa mère.
    Peu à peu, les gens affluaient tout autour d'eux, et la place se remplissait dangereusement. Au milieu, il y avait l'illustre tapis rouge, vide pour le moment, mais qui ne le serait plus encore pour très longtemps... L'heure tournait. L'arrivée des acteurs était prévue à 16 h pile, et il était déjà 14h30. Violet piaffait d'impatience, et tout autour d'elle l'ambiance était particulièrement électrique. Contrairement aux autres, la jeune fille n'avait préparé aucun papier, aucune photo à dédicasser, ni même des bics prévus à cet effet. En y pensant, la miss trouva qu'elle faisait sûrement un peu tache, mais se consola en se disant qu'elle n'avait pas besoin de cela, puisque c'était sa mère! 15h. Plus qu'une heure.
    Heureusement, la jeune fille avait eu l'intelligence de prendre avec elle quelques réserves de nourriture et d'eau, car exposée ainsi, en plein soleil, il faisait réellement à mourir. Ainsi armée, elle allait pouvoir tenir encore l'heure qui devait s'écouler. La rumeur des conversations se faisait de plus en plus intense. Tout autour d'elle, les gens se tenaient près, leur appareil photo en main, ainsi que leurs photos et leur bic. Violet les trouva un peu ridicule, elle qui n'avait jamais été fan de qui que ce soit. Mais elle devina que cela devait être ainsi... 15h55. Jamais de sa vie elle n'avait été plus excitée et impatiente qu'à ce moment-là.
    Et puis, le crépitement des flashs tout autour d'elle, la voiture qui arrive, la portière qui s'ouvre, et Helena qui sort. Jamais Violet ne l'avait vue aussi belle. Elle portait une robe bleue qui lui arrivait aux genoux, avec un décoletté rond. Ses cheveux étaient élégament relevés dans un chignon qui semblait fort complexe, et elle était chaussée de talons noirs. Elle resplendissait littéralement, éclairait la foule d'un sourire charmant. Tout de suite, elle s'approcha de ses fans, signa des autographes de tous les côtés, tandis que les photographes la mitraillait. Elle n'hésitait pas à prendre la pose le temps d'un court instant, jouant avec les objectifs, comme si elle faisait ça depuis sa plus tendre enfance. Et elle avançait vers l'endroit où Violet se tenait. Celle-ci retenait sa respiration. Elle n'entendait plus rien, hormis sa mère qui riait, remerciait les fans lorsque ceux-ci lui disaient qu'elle était très belle. Et elle avançait, inexorablement, ne voyant pas que sa fille se tenait à seulement quelques mètres d'elle. Violet ne put supporter l'attente plus longtemps.


Dernière édition par Violet S. Sawsburry le Sam 3 Mai - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exentricxlondon.skyblog.com
Violet S. Sawsburry
Elève d'Anliess
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 24
Sexe : Fille
Surnom (mutant) : Sonority
Lien fiche : Sonority's Form
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]   Sam 3 Mai - 23:49

"MAMAN! MAMAN!"


    Sa voix avait couverte tous les autres bruits autour. Tous les regards étaient fixés sur elle, irrémédiablement, tandis qu'Helena s'approchait, les larmes aux yeux. Elle n'en revenait pas. Elle hésite à se pincer le bras, pensant tout d'abord à être au milieu d'un rêve plutôt que dans la réalité. Mais elle s'en rendit vite compte qu'elle ne rêvait pas du tout, que sa progéniture était devant elle, les larmes aux bords des yeux également. Et se fut l'explosion de joie, de chaque côté.


"Ma Chérie! Ma Chérie! C'est bien toi?! Oh! Si tu savais comme je suis désolée!"
"Je suis tellement désolée aussi!"


    Bien sûr, quel scoop cela faisait pour tous les journalistes présents! La fille cachée d'Helena Sawsburry, enfin révélée! Mère et Fille ne doutaient absolument pas du fait que cela allait faire la une des journaux le lendemain. Mais elle profitaient de l'instant, car c'était un des plus beaux de leur existence. D'ailleurs, tout le monde s'était tu. Non pas par volonté, mais parce que Violet usait de son don. Devant une émotion aussi forte, celui-ci s'était déclenché tout seul, faisant taire l'assemblée. D'ailleurs, elle ne demandait pas mieux. Elle pouvait profiter de sa mère. Celle-ci avait fait passée sa fille par-dessus la barrière, et la blonde regretta de ne pas s'être mieux habillée pour arpenter le tapis rouge. Mais peu importait. Elle sentait tout le poids des regards sur elle. Mais peu lui importait à présent. Elle entra dans le cinéma avec sa mère, assista à la séance avec sa mère. En fait, elle passa un très bon moment avec sa mère, put admirer une nouvelle fois ses talents d'actrices merveilleuses et ressortit de là particulièrement heureuse. Elle était si contente, elle n'avait pas fait tout cela pour rien. D'autant plus à la veille de son anniversaire.
    Alors, bien sûr, sa mère l'emmena dans un restaurant hyprachic de Londres, sous les regards interrogateurs des passants. Elles fêtèrent ça dignement, en s'amusant comme des petites folles. Mais le jour déclinait, la nuit avait pris la place tôt, trop tôt. Il lui fallait rentrer chez elle. Longtemps, elle hésite, se disant qu'elle préfèrerait de loin vivre avec sa mère, mais celle-ci possédait quelques arguments...


"J'adorerais vivre avec toi, ma chérie, ce serait merveilleux, vraiment. Mais avec le mode de vie que je mène, ce ne serait vraiment pas évident. Tu serais seule la plupart du temps... Je ne te souhaite vraiment pas ça..."


    Bien qu'elle ait longuement protesté, elle dût finalement admettre que sa mère avait raison, et se résolut à rentrer chez son père le soir-même. Sans savoir que ce serait sûrement le dernier qu'elle passerait à Londres avant longtemps...


I think we shall not meet again.

    Ce soir-là fut un désastre en comparaison à la journée écoulée. Son père l'attendait à la maison, une nouvelle à lui apprendre. Bien sûr, pour lui, c'était une excellente nouvelle, mais il était loin de se douter que cela provoquerait un tel bouleversement chez sa fille. Celle-ci prit la nouvelle excessivement mal, et s'enferma d'ailleurs dans sa chambre durant toute la journée d'après, refusant d'entendre raison. Cette nouvelle? La Demoiselle avait été inscrite à Surion, l'école des Mutants.
    Elle refusa catégoriquement d'y aller. Elle voulait continuer à vivre chez elle, à aller voir sa mère de temps en temps, et passer du temps avec ses amis, qu'elle commanait à considérer un peu plus comme tel. Et surtout, elle en voulait gravement à son père, une nouvelle fois.


"Pourquoi tu ne m'as rien dit?! Tu aurais pu au moins me demander ce que j'en pensais?!"


    Elle pensait que c'était une sorte de prison dans laquelle Mark l'envoyait pour être débarassée d'une adolescente turbulente et colérique, aux tendances fugueuses. Qui voudrait d'elle, après tout? Seule cette théorie était possible dans sa tête. Mais son père lui exposa calmement ses arguments, sans s'énerver...


"Ma chérie... C'est une école spécialement pour nous. Là-bas, tu vas apprendre à contrôler ton don, tu vas t'améliorer, tu pourras l'utiliser pleinement, tu vas voir..."


    Réticente, elle ne manquait pas non plus d'arguments de son côté...


"Et maman?! Et mes amis?! T'as pensé que je les verrais plus?!"


    Mais à force de dialogues, de patience et de conviction, Mark finit par convaincre sa fille. Ce ne fut pas facile, mais il lui avait promis que ce ne serait pas très long, qu'il lui écrirait, qu'il dirait à sa mère de lui écrire et ce genre de chose futiles mais qui avaient finis par compter aux yeux de Violet. Alors, elle accepta. Certes, pas en sautant de joie, mais l'idée d'améliorer son don lui avait également parue très séduisante... Alors, elle avait fait ses bagages, en prenant soin de prendre sa photo fétiche avec elle, et elle était partie. Partie de chez elle, partie pour des contrées inconnues. Et bizaremment, le voyage qui s'annonçait lui rappellait celui qu'elle avait entreprenu, 5 ans plutôt. Elle espérait juste qu'il serait aussi amusant et riche en surprises. Mais bon, elle en doutait quand même un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exentricxlondon.skyblog.com
Fanlore Di Mentouba
{ Inquisiteur Sentrosi }
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Surnom (mutant) : Le Phoenix
Lien fiche : plop
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]   Dim 4 Mai - 11:13

Tu m'étonneras toujours U_U

Il est bien entendu wue je °Valide° ta fiche ^^

Bon jeu ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violet S. Sawsburry [ FINI! At Last =') ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voilà, c'est fini, TSVP
» C'est Fini....
» Elle a eu un déclic... et du coup c'est fini !!!
» Fini le travail... bonjour le fond du lit...
» C’est fini!!! Le Rwandais Azarias Ruberwa est le veritable président de la RDC et contrôle maintenant à 100% la garde presidentielle de Kabila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Surion :: Hors rp :: Présentations :: Elèves-
Sauter vers: